VAGUE DE CHARLEUR – DES MAISONS SE FISSURENT

"Jusqu’à présent, l’alternance entre pluie et beau temps permettait de garder un
certain équilibre dans les sols argileux. Mais les canicules et
sécheresses à répétition privent presque totalement l’argile d’eau
pendant de longues périodes. Conséquence : elle se rétracte et le sol
s’affaisse.

Le problème est étudié depuis plusieurs années à l’INISMa (Institut 

Interuniversitaire des Silicates, Sols et Matériaux). On y a observé,
pour la première fois depuis vingt ans, que trois années consécutives
(2017, 2018 et 2019) ont atteint un pic de sécheresse. C’est ce qui
explique l’explosion du nombre de cas depuis 2016."

0 0
Feed